Etre le mari de Nadia (1)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Etre le mari de Nadia (1)- Comme c’est mignon, Karim mon chéri ! Nadia me souriait avec des yeux moqueurs.Ce n’est pas vraiment ce que j’attends comme réponse. Est-ce de m’être mis à ses pieds, de la demander en mariage, ou la modestie de la bague que je lui présente qu’elle trouve ainsi mignon ? Sans doute un peu des trois. Je suis à ses pieds et j’attends avec beaucoup de fébrilité sa réponse. Je me demande si je n’ai pas tout fait rater avec cette demande. Je suis déjà très chanceux d’être son ami et en voulant plus, peut-être qu’elle va se détourner de moi.- Laisse-moi un peu réfléchir, je ne m’attendais pas à ta demande. Alors voilà, finalement je n’ai pas besoin de prendre du temps. Je suis d’accord pour que tu m’épouses mais avec les conditions suivantes. D’abord, on fait un mariage en grande pompe dans la propriété de mes parents. Comme tu n’as pas de famille et que je suis fille unique, je suis certaine que cela te va bien. Ensuite, papa règle tous les frais. Cela lui fera trop plaisir de dépenser de l’argent pour sa petite fille chérie. Par contre, toi tu t’occupes de notre voyage de noces, ce sera terrible ! Ensuite, bien sûr, tu ne découvres ma robe de mariée que quand je le décide. Enfin, je te veux totalement chaste d’ici là. Je veux que nous respections les traditions et interdiction de dormir sous le même toit d’ici là ! Qu’en penses-tu ? Ah oui et autre point, je suis très touchée par ta bague, mais vraiment ce n’est pas possible, j’ai une bague de fiançailles de ma grande tante que j’adore et elle fait un peu plus … comment dire, sérieuse güvenilir bahis que la tienne. Voilà, je penserai sans doute à d’autres conditions, mais nous en parlerons plus tard. Alors ma petite chose, est-ce que tu es heureux ? Son sourire était espiègle, elle me faisait craquer. Qu’aurais-je pu lui répondre d’autre que oui, que je suis follement heureux et comblé qu’elle accepte de se marier avec moi. Comme toujours avec Nadia, je n’arrive pas à réfléchir. Dès qu’elle dit quelque chose, cela me paraît une évidence et moi un crétin de ne pas y avoir pensé avant. Elle prend son livre et continue sa lecture comme si rien ne s’était passé. Moi, je suis tout bouleversé, je ne sais pas trop quoi en penser. C’est dingue que je me marie avec Nadia quand même. La reine incontestée de la promotion, que tous les garçons rêvaient de mettre dans leur lit. Elle n’est pas simplement belle et sensuelle, mais aussi charismatique et, pour ne rien gâcher, issue d’une famille vraiment très riche. Et une des rares filles dans cette prestigieuse école d’ingénieurs. Elle a vraiment cette mentalité d’ingénieur, ne serait-ce que la réponse qu’elle vient de me faire. Ses émotions mises de côté, elle aborde tout de façon rationnelle.Je n’ai jamais su comment j’ai réussi, cela avait semblé comme un jeu pour elle, ou peut-être une façon de ne plus être harcelée. Un jour, je m’étais lancé et avec le même sourire ironique qu’aujourd’hui, elle m’avait répondu « pourquoi pas ? ». Difficile de faire moins engageant mais avec Nadia, c’était déjà beaucoup. Nous avons passé ces türkçe bahis trois dernières années ensemble. On se voit assez peu, elle ne veut pas que nous vivions ensemble, enfin maintenant jusqu’au mariage. Je suis tellement heureux avec elle que je mets de côté notre sexualité qui est vraiment très pauvre. Elle ne semble pas beaucoup aimer cela, sauf que je la caresse et la lèche pendant des heures pour qu’elle s’endorme en enchaînant des orgasmes parfois très bruyants, me laissant avec mon sexe dur de désir et le plus souvent inutile. Je me fais une raison et je m’interdis de me soulager pour être toujours très disponible et tout tourné vers elle. Sans doute cela va-t-il changer ? Le fait de vivre ensemble et d’être marié va rendre notre relation bien plus proche. Je me demande si, au fond, Nadia n’est pas très prude et que le mariage lui est nécessaire. Pour elle, les caresses et le plaisir que je lui prodigue ne sont pas du sexe, et ma queue semble exprimer au contraire tout ce qui est sale dans les rapports. Nous n’en avons pas vraiment parlé. Elle n’aime pas les discussions sur le sexe, aussi je ne mets pas le sujet sur la table. Et là, 6 mois de chasteté, cela va être dur !- Tu veux vraiment que nous soyons chastes pendant 6 mois, mon cœur ? Je lui demande – Bien sûr, cela te semble impossible ?- Non mais tu es si désirable !- Tu vois. Tu viendras me caresser et me lécher quand je le veux, mais toi, tu dois te garder pour le soir du mariage. Je ne veux pas que tu fasses des cochonneries dans mon dos, d’accord ? Je ne veux pas pour mari d’un güvenilir bahis siteleri garçon qui doit aller se soulager dans les toilettes, tu dois bien te comporter.- Oui mon cœur, je comprends, tu veux que je n’aie pas du tout d’orgasme et de jouissance ?- Exactement, sinon celui de me donner mon plaisir comme je l’aime. Nous sommes bien d’accord ?- Oui bien sûr. Comment ne pourrais-je pas être d’accord avec elle. Elle me regarde avec insistance pour savoir si je suis sincère, puis convaincue, elle retourne à son livre.Avec le recul, c’est facile de voir que c’est elle qui décide de tout et que les choses ne sont pas très équilibrées. Mais en même temps, c’est elle et c’est moi. Et moi, j’ai la chance incroyable qu’elle m’ait dit oui. Je repense à la bague. C’est vrai qu’elle est petite, elle a raison, ma chérie mérite une plus belle et plus riche bague. J’aurais dû y penser, je suis nul. Dans 6 mois, je serais marié avec elle et …- Ah oui, j’y pense, bien entendu, je garde mon nom de famille, tu sais que toi, tu peux en changer si tu le veux ? Elle rit. – Mais non, je plaisante, on garde chacun le nôtre, mais si nous avons des enfants, je veux qu’ils portent celui de ma famille. Toi, tu n’en as plus, alors ce n’est pas très grave, cela ne te paraît pas logique ?- Oui tu as raison, en effet, et cela fait moderne de garder nos noms.- Et pour les enfants, nous sommes bien d’accord ?- Oui, je suis d’accord. Je suis toujours d’accord avec elle, encore ce regard lourd qu’elle me jette, comme si j’avais la moindre velléité de lui résister. Mon Dieu, comme je l’aime ! Je suis toujours à genoux et je lui sers les cuisses dans un élan d’amour, elle continue sa lecture.- Tu sais, je penserai à plein d’autres choses, je te dirai au fur et à mesure.- D’accord, tout ce que tu voudras ma chérie !

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32