Pauline, lesbienne mais pas que !! chap 6

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Pauline, lesbienne mais pas que !! chap 6Voila le jours du départ, nous allions tous rentrés chez nous, se fut un weekend assez mouvementer, je suis devenue maintenant l’esclave sexuelle du père de sandra ainsi que de sa mère, d’ailleurs, elle me donna son numéro, pour qu’elle puisse me contacter a ses envies. pendant que je rangeais mes affaires, sandra me dit que sa mère reçu un appel, il s’agit de leur famille a paris, qui les invitais pour la semaine a un mariage, après m’avoir ramener chez moi, ils repartent, cela allais me faire drôle de ne pas les voir pendant toute une semaine.nous sommes jeudi, j’ai reçu des nouvelles de sandra, mais aussi de son père m’envoyais des photo, de se que je voyais, sa femme se faisait bien prendre comme une belle salope par des membre de la famille ou alors des ami, la chanceuse, et lui se tapais les femmes des autres, les chanceuse, j’en était jalouse d’être la seul a ne pas me prendre un bon coup de bite, j’était exciter comme une folle en voyant les photo, j’était littéralement en manque de sexe.alors que je sort de ma longue journée de cours, je me dirige vers chez moi, toute trempée d’excitation, j’avais même prévue d’envoyer ma chatte trempée au parent de sandra, mais je reçois un sms de mon père sur le trajet :”salut ma puce, tu arrive bientôt a la maison?””oui papa j’arrive d’ici quelque minutes””tu pourrait aller faire quelque course, j’ai laisser de l’argent sur la table””oui bien sur””merci tu est une brave fille a son papa”une fois a la maison, je me dirige vers la douche, une fois sortie je croise mon père dans le salon.”ah tu n’est pas encore aller faire les course?””non pas encore, je voulait prendre ma douche avant.””tu a bien raison, prend ton temps, je vais aller dans ma chambre pour me reposé.””ok papa, bonne sieste”je me dirige vers ma chambre, j’essaie de trouvée des vêtement qui mettrais mes forme en valeur, j’ai envie d’exciter les gens que je croiserais, je prend alors quelque vêtement trouvée dans mon placard et les pose sur mon lit, mais je trouve plus mes talon, je me rappelle les avoir prêter a ma mère, elle a du surement les laissée dans sa chambre.je me dirige vers la chambre de mon père, toute nue, en essayant de faire le moins de bruit possible, j’entrouvre la porte, il est allongé sur le lit, il est en boxer et porte un bandeau sur les yeux, au moins il me verra pas, je glisse dans la chambre, mais l’enclenchement de la porte trahie ma présence, mon père se réveille.”mmmmmh c’est toi ma chérie? T’es rentrée plus tôt?” il va pour retiré son bandeau, je me jette sur lui dans le lit pour le retenir d’enlever son bandeau, je me met sur lui, ma chatte coller a son boxer, et mes mains poser sur son bandeau.”ohoho je vois! on veut faire sa coquine!” il m’att**** les cheveux et dirige ma bouche vers la sienne, il m’embrasse langoureusement, nos langue s’entremêlais furieusement, il m’att**** un seins et le malaxe vigoureusement, j’était a nouveau exciter comme une folle, ma chatte me brulais d’envie de se faire baisée, je sentais la bite de mon père grossir dans son boxer contre ma vulve chaude comme la braise, je ne pouvais m’empêcher de me frotter contre sa bosse.”mmmmmmmh tu m’a l’air d’être bien excitée ma chérie! je peut sentir ta chatte mouiller mon boxer! dépêche toi je tien plus! offre moi une bonne pipe comme tu sait si bien les faire!”lentement je descend vers son sexe, déposant des baiser dans son cou, sur son torse, sur son ventre, puis , j’att**** son boxer et l’enlève doucement, je découvrais alors pourquoi maman criais si fort quand papa la prenais, il avais une si belle bite! elle devait bien faire 19 cm, elle était bien droite face a moi, j’avais l’impression qu’elle allait exploser,je la pris d’une main et commença une lente branlette, de l’autre, je pris ses couille, mmmmmh elle m’avait l’air bien pleine, bien pleine de jus que ma moule réclamais.j’attrapais alors son gland entre mes lèvre et je le fit rentré dans ma bouche lentement, il se crispait de plaisir, je commençais alors mes long va et vient dans ma bouche, il grognais de plaisir, puis j’ouvrit ma gorge pour y laisser sa bite glissée lentement au fond de ma gorge, sa bite palpitant au fond de ma gorge,a ce moment, j’oubliais que c’était mon père que je suçais, il mis alors ses main sur ma tète, contrôlent lui même le rythme, il me baissais la bouche comme la salope que je suis, sa queue raclant ma gorge, ma salive se rependais sur ses couille qui ne demandais qu’a jouir, il râlais son plaisir, sa m’excitais encore plus, puis il me lâcha la tête, je sortie sa queue de ma bouche, avalant alors ses grosse couille dans ma bouche, tout en masturbant sa queue tremblent de désir.”aaah aaah ma chérie! c’était la meilleur pipe que tu m’est offerte depuis toute ses année! aaaah enfile la dans ta chatte! j’ai envie d’explosé en toi! j’ai envie de te remplir de mon jus a bébé ma chérie!”je me fit pas priée, je me met sur lui, frottant sa bite contre ma moule bouillante, elle glissais si facilement sur sa queue, mon clito frottant contre son gland, puis j’attrapa sa verge, je posais son gland a l’entrée de ma chatte, et je me laissa tomber, sa bite entra si facilement dans ma pauvre petite chatte en manque de bite, il se colle au fond sans problème, il râla son plaisir a me remplir la chatte de sa grosse queue, sa bite me remplissais entièrement, son pubis coller a mon clito, ma mouille coulais sur ses couilles impatientes de jouir en moi, j’était tellement serrée, ma chatte prenant la forme de sa bite, son gland bouillant en moi brulais le fond de ma moule, j’en perdais la tête, j’était incapable de bouger tellement le plaisir était grand.”mmmmmmhaaaaaa t’es en chaleur ma salope! ta chatte me fait fondre! mmmmmh putain mes t’es hyper serrée !! t’a du passée la journée a être excitée pour être aussi serrée que sa ma salope!”il me pris alors contre lui, encrassant mes seins contre son torse, il sortie sa langue pour m’invité a l’embrassé, se que je fit, il m’enfonçais sa grosse langue au plus profond de ma bouche, il commença un long va et vient, ma chatte s’agrippais a sa queue, puis il me donna un puissant coup de rein, m’arrachant de ses lèvre, je criais de plaisir, il me pistonnais la chatte violement, son gland frappant toujours le fond, ses grosse couille tapant mon plug, ma chatte se resserrais encore plus a chaque coup de butoir.”mmmmmhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa!!!!!! enfin tu couine ma salope! mmmmmmmh rien qu’a t’entendre prendre ton pied je pourrais remplir ton ventre de foutre pour les mois qui viennent! met toi a 4 pattes, je vais bodrum escort te baiser comme une chienne!”je m’exécuta, sa bite sortant lentement de ma chatte trempée de mouille, je me mis a 4 pattes comme il me la demander, tendent bien mon gros cul face a lui, d’une main il écarta mon cul et de l’autre pris sa bite, essayant de me la mettre, mais même avec son bandeau il n’a pas eue trop de mal a me la mettre, sa queue glissais si profondément dans ma petite chatte toute serrée, mmmmmmh un pur délice, il m’était toute sa force dans ses va et vient, son gland frappais continuellement le fond de ma moule, ses couille frappais mon petit clito, j’en pouvais plus, j’était au bord de l’orgasme.”je vais jouir ma chérie! sa vient!! prend tout dans ton petit ventre! prend mon jus a bébé en toi!!AAAAAAAh!!!!”enfin je sentais le foutre bien chaud de mon père frapper le fond de ma chatte, je jouis a chaque jet de sperme, ma chatte est tellement heureuse de prendre autant de sperme, sa devait faire longtemps qu’il n’avait pas jouis comme sa, sa bite me balançais tellement de foutre brulant et épais, ses éjaculation ne semblais plus s’arrêter de jouir en moi. il resta coller au fond de ma chatte, sa bite encore palpitante, il se retira après quelques minutes, ma chatte toujours agripper a sa bite.”aaaaaaaaaaaaaaaah pffffiiiiiuuuu et bah ma salope! sa faisait longtemps qu’on avais pas baisée comme sa! tu ma complètement vidée les couilles! mmmmmh “il s’allongea dans le lit et s’endormis, la bite a l’air, je me retourna et lui suça sa bite couverte de foutre et de ma mouille, je lui remis son boxer couvrent ainsi sa demi molle, je pris mes talon au passage, et alla me changer, pour aller faire les courses la chatte comblée et remplie de foutre.le soir venue, ma mère est revenue avec mon cousin, j’avais complètement oublier qu’il venais passer la nuit chez nous, il a 18 ans, plutôt maigre, il fait 1m70, les cheveux en bataille, yeux gris clair,et c’est un vrai obséder du cul, il adore se venter de ses conquête, je ne l’aime pas trop et comme nous n’avons pas de chambre d’ami, mes parent on pensée que je pourrais le faire dormir dans ma chambre, comme je ne peut pas refuser, j’accepte avec contre cœur. la soirée se passait bien, a chaque fois que je regardais mon père, celui ci était très câlin avec ma mère, coller a elle, a la caresser, comme il pensais qu’ils avaient baiser comme des bête cet après midi, il était tout mielleux espèrent remettre le couvert se soir, se qui déplaisais pas a ma mère.”hé! ta vu! ils on l’air chaud t’es parent! sa sent la baise cette nuit” me dit mon cousin Geoffrey.je l’ignorais, on passa tout de même un bon moment en famille, bien que mon cousin était très agaçant.vient le soir, mes parent fatiguer, parties se couchés, me laissant seul avec Geoffrey, je lui dit que j’allait prendre ma douche donc qu’il n’hésitais pas a aller dans ma chambre si il voulait se reposer, bien que l’idée que se connard dorme dans le même chambre que moi m’emmerdais, je pris sur moi et faisait tout mon possible pour être sympa avec lui, en passant devant la porte de la chambre de mes parent, ceux ci était sans doute en pleine partie de préliminaires, je pouvais entendre ma mère sucer mon père dans des bruit de sucions plutôt excitant et obscène, et mon père gémissais silencieusement son plaisir. sa ne tarda pas a m’exciter d’entendre sa, je courrait vers la douche, ma chatte était de nouveau en feux, je me suis déshabiller vite fait et pris mon pommeau de douche, dirigent les jet d’eau sur ma petite chatte brulante, je gémissais a mon tour, avec mes doigt, j’écarte ma petite chatte pour que les jet titille mon petit clito.du coin de l’œil, je vois la porte s’entrouvrir, j’était de dos a la porte, peut être que la porte s’ouvre toute seul, on a l’habitude de jamais la fermé a clé donc sa m’étonnerais pas, mais je sens une pair d’yeux me matés, sans me retournée je vois alors que c’est mon cousin, l’enfoiré! il croit me mater comme sa tranquille! tu veux me mater petit pervers, ok alors régale toi! je me trémousse, me caresse, je me tourne face a lui en faisant semblent de ne pas l’avoir remarquer, je passe le jet sur mes seins ainsi que sur mes téton déjà bien dur, puis me tourne lui offrant mon gros cul, je me penche en avant lui offrant ainsi, une belle vu sur ma chatte et mon plug, trémoussant mon cul devant ses yeux, je glisse 2 doigt dans ma petite chatte trempée, de temps en temps je regardais sa réaction, je pouvais entre apercevoir qu’il avait glisser sa main dans son pantalon pour caresser son membre, quel pervers, mais je peux le comprendre, sa doit être excitant de voir sa. j’att**** une serviette pour sortir de la douche, je l’entend courir vers ma chambre pour pas qu’il ne se fasse choper, je m’essuie tranquillement, je me regarde dans la glasses et ne pu m’empêcher de dire avec un sourire de cochonne:”mais qu’elle salope que je suis !”je rentre alors dans ma chambre avec ma serviette, qui était un peu petite, elle s’arrêtait a peine en dessous de ma chatte et me comprimais mes seins, mon cousin est dans mon lit, comme nous n’avions, pas de matelas gonflable il allais dormir avec moi, dans mon lit, il était tout rouge, encore exciter du spectacle que je lui avait offert, il avait placer un oreiller sur son sexe pour pas que je remarque son érection.”tout va bien Geoffrey?””ou…oui oui très bien””il t’arrive quoi? t’es tout rouge.””nan nan t’inquiète…j’ai…j’ai…j’ai reçu une photo d’une meuf que je me suis taper, et elle y posais nue alors voila quoi!”il était tout timide tout d’un coup, sa m’en a fait sourire, lui qui se vente tout le temps , il peine a trouver ses mot et chercher des excuses. je voulait lui faire payer son voyeurisme.”ah oui? tu peut me la montrée? j’aimerais bien voir ton type de femme, pour voir si on a les même gout tout les deux””heeeeeu…ouai….”il pris son téléphone et cherchais désespérément une photo sur internet, comment je le sait? il avait pas vu que j’ai un miroir juste au dessus de lui, je le vois enregistrer une photo.”bon alors tu me montre ou quoi?!””t…tien la voila!”je m’assoie a coter de lui, c’était la photo d’une meuf banal qu’on peut trouvée sur internet, il n’avait même pas vu que sur la photo, il y a le lien du site d’où il l’a pris.”mmmmh mouai ca va elle est potable.”il était encore plus rouge, sa main trempais en me montrant le photo.”tu a déjà vu ma petite amie? tu veux que je te montre une photo d’elle?””heeu ouai…je….je veux bien.”je me lève du lit et m’approche de la commode qui est juste en escort bodrum face de nous a 1 mètre de nous, je sait ou se trouve la photo mais je veux m’amuser un peu avec lui, je fait donc semblant de chercher, j’ouvre le tiroir du bat et me penche en avant pour faire semblant de fouiller, se qui fait remonter ma serviette, dévoilant ainsi, mon gros cul a mon cousin, je voulait qu’il n’en perde aucune miette, j’écartais bien les jambe, pour qu’il puisse voir ma moule, encore excitée et trempée, ainsi que mon plug bien caler dans mon petit anus, bien sur, je dandinais du cul juste sous son nez.en regardant entre mes jambe, je le voit scotcher sur ma chatte, a voir son visage, sa l’excitais a fond, il c’était même rapprocher pour mieux contempler, a la limite de pouvoir me lécher, a croire que c’est la première chatte qu’il voit de sa vie, je le voyais ainsi reprenant sa branlette la ou il l’avait laisser, toujours cacher par l’oreiller, il pris même son portable, pour prendre ma chatte et mon cul en photo sa m’amusait de le voir s’exciter sur moi, je me relève, lui passant bien mon cul sous le nez, pour chercher la photo, je la prend et lui montre sandra.”regarde c’est elle, tu la trouve comment?” “WOW !! elle est bonne t’a copine! j’ai envie de la baiser directe! tu me la présentera?!””oui enfin calme toi, les mec ses pas son genre, surtout les pervers qui parle de cul comme toi!”vexer, il retourne sur son téléphone, surement pour regarder a nouveau mon cul a travers son téléphone, puis on entend du bruit, je comprend très vite que c’est mon père et ma mère qui baise comme des sauvage, bien que la maison est bien isolée, on peut les entre baisée comme des bête, sa me choque pas plus que sa j’y suis habituer, sa me rend juste plus excitée, dire que ma mère se fait baisée et pas moi, sa me frustre, mais pour mon cousin, les cris de ma mère qui se faisait fourrée ne le laissais pas indiffèrent, le spectacle que je lui avait offert l’avait déjà bien exciter et la il est carrément surexciter.je décidé alors de le torturer encore un peut plus.”bon! tu compte aller te coucher ? je suis crever moi!””oui oui…..mais…..tu te change pas?”avec un petit sourire de perverse, je place un doigt entre mes seins comprimés dans la serviette, et tire sur la serviette, se qui la détache et la fait tomber sur le sol, me voila nue en face de lui.”mmmh désoler mais moi, je dort toujours toute nue!”je croyais que ses yeux lui sortirais de la tête, il arrivais même plus a parler, une jolie fille se présente complètement nue devant lui, je me glisse sous les draps et laisse une lampe allumée, je me met de coter, mon cul vers lui.”désolé si sa ta choqué le donjuan, bonne nuit.”je garde un œil ouverts pour voir ses réaction.Au bout de 30 minute, je sent les draps qui glisse petit a petit sur mon corps, il devait tenter d’enlever les draps pour pouvoir me contempler sous toute les couture, j’entend en fond les cris et les râle de plaisir de mes parents qui baisent comme des fou.les draps arrivent sur mes mollet, plus un morceau de tissu recouvre mon corps, je sent son regard de gros d’alleux sur mon corps, et au vue du bruit, il se branlait fermement, sa respiration est profonde, je sent sa main me caresser le dos, se dirigent vers mon cul, sa main se pose sur mon cul, il écarte mon gros cul pour avoir une meilleur vision de ma moule encore tremper des cris de plaisir de ma mère.je l’entend s’astiquer le manche de plus belle, encore plus vite, il respire fort, ses doigt s’enfonce sur ma fesse qu’il écarte, puis, je ne l’entend plus se branler, il m’att**** l’épaule pour me tirer vers lui, je me retrouve sur le dos, je garde mes yeux entrouverts, je n’arrive pas a voir sa bite, mais je le vois, je vois son regard, il a le même regard que le père de sandra, un regard de male en rut. mes seins lui son offert, j’ai les téton qui pointes, les cris de plaisir de ma mère en fond ainsi que la situation m’excite de plus en plus.il se penche vers mes seins, il en att**** un avec sa main, il le malaxe, puis , il ouvre sa bouche et gobe mon téton, mmmmmh, il joue avec sa langue sur mon téton exciter, il le titille, il le suce très fort, j’ai du mal a me tenir en place, il att**** l’autre, il me presse l’autre téton entre ses doigt, je trépigne de plaisir, il a remarquer que se qu’il faisait m’excitais, je m’en mordais les lèvre, poussant de petit gémissement, sa l’excitais lui aussi, il lâcha mes seins, sa main descendit, caressent mon ventre, pour arrivée a mon petit minou trempée, il essayais de caresser mon clito, mais il s’y prenais mal, c’était pas agréable, puis il glissa ses doigt entre les lèvre de ma moule, pour y enfoncée deux doigts, ses doigt s’agite en moi, il y fait des va et vient, c’était fort agréable, je t’ardais pas a exprimer mon plaisir, il approcha ses lèvre a mes oreille et me susurra :”mmmmh t’aime sa salope! tu ma tellement excité! t’es qu’une pute! je vais t’apprendre a aimée les mec salope de lesbienne! je vais te baisée comme une chienne! sa fait 1 mois que je me suis pas branlé juste pour toi! je vais te remplir ton ventre de chienne de mon foutre! tu verra, tu en redemandera! tu me suppliera, comme une chienne en chaleur pour que j’y colle ma bite au fond de ta chatte de trainée! au moins, je suis heureux de savoir que la première chatte que ma bite va pénétrée est celle de ma pute de cousine, mmmmmmmmh je sent que tu va bien me dégorger les couille salope!”Ais-je bien entendue??? sa première chatte?? il était donc encore puceau? je me disais bien aussi que ses “fameuse” conquête n’était que des mytho.il se pencha vers moi, il ouvrit ma bouche avec son autre main, et y glissa sa langue, il ne sait pas embrassée, il agite sa langue dans tout les sens, il me mord les lèvre, me suce la langue, et il continuais a me doigtée bien violement, ses doigt couvert de mouille glissais facilement dans ma chatte qui ne demandais qu’a être baisée. il retira ses doigt de ma chatte et les mit dans sa bouche:”mmmmmmh délicieuse, ta mouille est sucrée! mmmmmmmh j’ai tellement envie d’y fourrer ma queue en toi et te remplir de foutre bien chaud!”il essais de me retourner pour me remettre de coter, je pu voir sa bite, elle devait faire 17 cm tout au plus, mais l’envie qu’il me la colle bien profond me fit presque perdre la tête. une fois mise sur le coter, il se mis contre moi, dans la position de la cuiller, sa bite, bien caller entre mes fesse, il commença a frotter sa queue dans ma raie, poussent au passage mon plug plus profond, puis il descendit sa bite, il passais son gland entre mes bodrum escort bayan lèvre, mais une idée lui vient a l’esprit, il glisse sa queue entre mes cuisse, frottent ainsi avec toute la longueur de sa bite, ma chatte et mon petit clito, j’était tellement trempée que sa glissais tout seul entre mes cuisse, son gland et sa bite trempée de mouille,frottent continuellement mon clito, je ne pouvais me retenir de gémir mon plaisir, il y allait de plus en plus vite et fort, ma chatte me brulais d’envie de se prendre une bonne bite, sa devait lui faire du bien a lui aussi, il respirais fort dans mon cou, tout en me malaxant mon seins.”mmmmmh ta chatte de pute me fait vraiment trop envie! faut que je te la colle bien au fond! j’espère que tu prend la pilule bien que tu sois lesbienne! quoi que, te mettre enceinte m’excite encore plus! mmmmmh prend ma bite salope et apprécie le moment ou ton cousin te baise comme une chienne et te remplisse de bon foutre bien épais!”il retire sa bite de mes cuisse et présente son gland a l’entrée de ma chatte, il a un peut de mal a me pénétrée, ma chatte est si excitée qu’elle est extrêmement serrée, son gland force le passage et d’un coup de rein bien placé sa bite glisse facilement dans les profondeur de ma chatte, je gémis de plaisir quand son gland atteint le fond, lui aussi d’ailleurs, il resta au plus profond de moi pendant un long moment sans bouger, j’était fiers que se soit moi qui le dépucelais, ma chatte prenais la forme de sa bite, elle se resserrais et lui pompais le dard.”oooooooooooouchh!!!!! je suis si serrée dans ta chatte! mmmmmh alors c’est sa la sensation de baisé une meuf! mmmmmmmh c’est si divin! je pourrait y rester coller au fond pour le reste de ma vie! t’es vraiment qu’une chienne!”je ne pouvais plus résister, je tourne ma tête vers lui, plongeant mon regard dans le sien:”aaaaaaaah oui je suis qu’une chienne alors baise moi avec t’a bite de puceau! ma chatte a besoin de se faire baisée et remplir de jus de couille! tire t’a crampe en moi, je veux que tu me baise profondément!” il fut surpris.”tu…tu dormais pas?””baise moi! ta pas compris ! prend moi comme une chienne! fourre moi! balance tout ton foutre en moi! je veux jouir sur ta queue! alors défonce ma chatte de salope en manque de bite!”bien qu’il est été surpris, il commença ses lent va et vient, enfin je commençais a prendre mon pied, puis il commença a aller plus vite, de plus en plus vite, mon cul claquais contre lui, il me mit la main sur ma bouche pour m’empêcher de hurler de plaisir, il grognais son plaisir, sa bite martelais ma chatte en chaleur, son gland frappais bien dans le fond, mon orgasme était proche, mais il en décida autrement, il se retira de ma chatte, il me retourna, il me mis sur le ventre, il est assis sur mes cuisse, il me met un oreiller sous mon ventre pour relever un peut mon cul, avec ses deux main il écarte mon gros cul et place son gland a l’entrée de ma chatte.”mmmmmh cette fois si avec cette position, je ne perdrais plus une miette, je vais pouvoir voir ta chatte de salope engloutir ma bite au fond d’elle! mmmmmh je vais plus pouvoir me passer de te baisée maintenant!”sans l’aide de ses main, sa bite rentre entièrement en moi, je la sens écarté ma chatte centimètre par centimètre, son gland forçant le passage de ma chatte si serrée, je colle ma tête dans un oreiller pour pouvoir criée de plaisir, une fois au fond de ma chatte, il se retira lentement, pour ensuite me la renfoncer lentement, puis il m’att**** les hanche, et commença a me pistonner la chatte, il y allait brutalement, je sentais son gland s’écraser au fond de ma moule bouillante, il s’allongea sur moi, m’écrasent de tout son poids, il me l’enfonçais encore plus profondément, je perdais pied, il me mordais dans les épaule, il essayais de me la mettre toujours plus profondément, ma chatte lui pompais la bite, je voulait tout son foutre en moi, sa bite palpitait, ma chatte se resserrais sur sa bite, j’allait jouir.”mmmmmmmh prépare toi salope je vais jouir! prend tout mon foutre en toi! tombe enceinte pour moi sale pute en chaleur! garde tout! NNNNNNNGHHHHHH!!!!!!!”il me donna le coup de grâce, il colla son gland au fond de ma chatte, il déversa une immense quantité de foutre brulant en moi, ses jet était vigoureux, ma chatte n’a jamais été remplis comme sa! je jouis au moment même on ses jet puissent tapais le fond de ma petite chatte, ma chatte se contractais autour de sa queue, sa bite n’arrêtais de déverser en moi sa grosse dose de sperme, il resta coller au fond de moi, nos respiration etait profonde, il m’écrasais sous son poids mais c’était trop bon. il se relève difficilement, sa bite encore plantée dans ma chatte.”aaaaaaaah aaaaaaaaaaah trop bon! aaaaaaaaaaaah j’ai jamais ressentie sa avant! aaaaaaaah s’en est trop je veux me vider complètement les couilles en toi, pas le choix! faut je te baise encore une fois de plus! avec du bon foutre bien chaud pour toi ma salope!”il recommence de plus belle, il n’a pas débander, sa bite était encore dur comme de l’acier, il me martelais la chatte avec sa bite, le mélange de sperme et de mouille lui facilitais la pénétration, il y mettais tout son poids, a chaque coup de butoir je croyais qu’il allait me transpercer, il cherchais a aller toujours plus profondément, je hurlais de plaisir dans mon oreiller, mon orgasme n’allait pas tarder, il accéléra la cadence, puis dans une puissant coup de reins, me le remis bien au fond.”je jouis!!!!!! vide mes couille salope! je veux qu’elle soit a sec! garde tout mon foutre au fond de ta chatte de salope! je veux que mon foutre te mette en cloque!”je sentais a nouveau son sperme me remplir, je jouissais a nouveau a chaque saccade de foutre qui me remplissais totalement, il resta encore une fois profondément en moi, il me donna quelques petit coup de rein bien placer tout en râlent le plaisir qu’il a eue.”mmmmmh t’a chatte ne veux plus laisser ma bite sortir! t’es vraiment une pute en chaleur! mmmmmmmh ta chatte est brulante! mon foutre va bien te réchauffer le ventre sale chienne!”il se retira, il me présenta son gland en face de mon visage, je lui pris son gland en bouche et lui suça le reste de sperme coincée dans sa bite, on s’écroula de fatigue, lui les couilles bien vide et moi le ventre bien remplis de foutre bien chaud.”hey! demain matin je veux que tu me suce! je veux que tu me dégorge les burne quand tu te réveillera! j’aime commencer mes journée avec les couilles vide.” sur ses mot je m’endormis aussitôt, j’ai hâte d’être a demain.fin suite prévue 😉 encore merci a ceux et celles qui me laisses des petit message sa fait toujours plaisir que se soit en privé ou en commentaire ^^ n’hésiter pas a dire se que vous pensez des histoire, a me donner des conseille, et a aimer l’histoire encore merci 😉

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32