Les vacances de Carole

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Les vacances de CaroleL’histoire se passe dans un petit village cévenol, au mois de juillet. Il fait une chaleur caniculaire.Carole, belle blonde de dix sept ans, et venue passé une semaine de vacance chez sa tante Lise.Lise est une femme de quarante ans, assez jolie, divorcée depuis cinq.Ce matin, accompagnée de sa nièce, Lise va promener Dick, son chien âgé de six ans. Dick est un superbe chien, au museau très pointu, toujours humide.Carole est vêtue d’une jupette de tennis, et d’un petit haut sans manche, fermé par deux boutons. Lise, elle, est en short et tee short.A l’entrée du sous bois, Carole trébuche sur une racine, et s’affale, se retrouvant sur le dos, jupe relevée jusqu’à la taille. Elle reste un petit moment dans cette position.-Dis, petite vicieuse, remarque Lise, tu n’as pas de culotte, et ton minou est tout épilé. Fais voir si tu n’as rien de cassé.Lise se penche sur sa nièce, et parcours son corps d’une main experte. Elle insiste sur l’entre jambe de Carole. Celle-ci serre les cuisses -Mais non, tata, çà va, répond Carole, laisse moi me lever.-Tu sais, poursuit Lise, on est jamais assez prudent.Et Lise insiste, forçant Carole a écarté ses jambes.Petit à petit, elle cède à la pression de sa tante. Elle écarte légèrement les cuisses.-C’est un peu mouillé, constate Lise, mais rien de bien méchant.Lise fait rouler un doigt sur le clitoris de Carole, ce qui provoque un agréable frisson.-Ha..ha.., tata, qu’est-ce-que tu me fais, c’est bon.D’elle même, Carole écarte ses jambes, et soulève légèrement ses cuisses.-Voilà, ma chérie, dit Lise, ce sera mieux pour jouer comme çà. Quel joli minou.Lise caresse la chatte, frottant les lèvres les unes contre les autres, les ouvrant pour glisser un doigt, puis revient sur le clitoris. Elle attend que sa nièce soit en surchauffe.Elle veut que Carole la supplie. Après, elle sera à elle.-Tati, soupire Carole, tu me branleras après, s’il te plait, j’ai envie.-Mais bien sur, ma chérie, mais il y a mieux si tu veux.-Ce que tu veux, répond Carole, mais occupe toi de moi.-Dick, appelle Lise, viens voir maman.Le chien, obéissant, rejoint sa maitresse.-Viens mon chien, ta cousine a envie de se faire lécher la fente.-Non tante, s’il te plait, pas çà, tu es folle.-Calme toi, ma chérie, dit Lise. Après, tu pourras plus t’en passer. Allez Dick, avance.Impuissante, Carole n’a d’autre choix que d’accepter.Le museau du chien est en contact avec sa jeune chatte.Il renifle, entre légèrement le museau dans le sexe de Carole, ce qui provoque des gémissements de plaisir.Le bout du nez, humide, frotte contre le petit bouton d’amour de la nièce. Elle cambre son bassin.Lise se met a genoux derrière Carole, assise sur ses talons.Elle lui soulève le tête, et la pose sur ses cuisses.Calmement, elle défait les deux boutons, et écarte le gilet.Carole est maintenant entièrement offerte. Et à la tante, et au chien.-Oh ma nièce,sourit Lis, quel jolis petit seins.Avec le pouce et l’index de chaque main, elle saisit les bouts, les fait rouler, les étire, arrachant de petits cris a Carole.-Ma tante, que fais-tu de moi, La truffe de Dick continue sa progression. Elle est largement entrée dans la chatte de Carole. Il fouille le vagin de sa langue râpeuse. De temps en temps, il l’a sortpour lécher le clitoris, puis reprend possession du corps de Carole. Elle sanglote de plaisir.-Tati, tati, je vais jouir, ha..ha..ha..dis a ton chien de continuer, s’il te plait tata. Ma petite chatte est toute mouillée, oui..oui.., merci mon dieu, oui..oui-Tu vois bien répond güvenilir bahis Lise, tu t’es régalé,hein? Tu veux qu’on recommence.Carole se redresse et regarde le chien finir de lécher sa mouille. Elle entrevoit entre ses pattes, le sexe de Dick, tout rouge, décalotté sur quatre ou cinq centimètres.-Mais, tante, il va me pénétrer? S’affole Carole. -Mais non, ma chérie, pas aujourd’hui.Lise se penche et embrasse sa nièce. Elle l’a relève.-Allez, on va prendre une bonne douche, ta chatte doit en avoir besoin. Et toi, Dick, qu’est-ce-que tu as fais à tacousine, polisson. Et ta queue, regarde dans quel état elle est.Lise sort de la douche la première. Elle est vêtue d’un peignoir blanc. Elle prépare le déjeuner.Carole la rejoint, dans une ravissante veste peignoir blanche, qui arrive à mi cuisse Les deux femmes passent à table. Dick est couché sous la table.-Tu sais qu’il y a mon fils qui vient ce soir.-Jérémy, demande Carole. Depuis que je l’ai pas vu. Cà lui fait quel âge maintenant. Qu’est-ce- qu’on s’amusait avant.-Il va avoir quinze ans, répond Lise, Il est encore jeune.Elles arrivent aux déserts.-Jee languiis dee le voiir, bafouille Carole.-Qu’est-ce-qu’il t’arrive ma chérie, c’est pas bon, demande Lise.-Oh mon dieu, Dick, murmure Carole. Ce salaud.Lise se penche sous la table.-Encore,dit-elle, pourtant tu as bien laver ta chatte. Il doit sentir ta mouille. Attend, je vais le mettre à la buanderie.-Non, tata, laisse le me finir, c’est trop bon Dick lèche la chatte et le clitoris de Carole. Elle esttotalement soumise au chien.Elle ouvre son peignoir, et se caresse les seins, insistant sur les bouts. Elle glisse sur la chaise, avançant son bassin pour mieux se faire pénétrer par le fin museau de Dick.-Hou..hou.., tante, je crache, comme il me lèche ce salaud, quelle langue il a.Carole prend la tête du chien à pleine main, et la maintien contre sa mounette.-Je viens encore, tata,oui,,ouii, il me maque comme une pute que je suis. Ha..ha..ouiiii, je jouiii-Mais non, ma chérie, tu as passé un bon moment, c’est tout.On a encore toute la semaine.Une fois fini, le chien de dessous la table en se léchant les babines et va se coucher.-C’est bien mon chien, le caresse Lise, tu as rempli ton contrat.Carole, elle, retourne se laverCarole sors de la douche pour la deuxième fois.-Je vais m’allonger cinq minutes,dit-elle.-A, tu vois, fait remarquer Lise, il t’a sécher Dick.-Mais c’était tellement bon, poursuit Carole. Un jour, je m’enfermerai tout l’après midi avec lui dans la chambre.-Vicieuse va. Allez, moi aussi je vais me coucher. Tu viens Dick?Une fois dans la chambre, Lise ôte son peignoir. Elle se regarde dans la glace, et se trouve encore très belle.Dick glisse son museau entre les fesses de Lise.-Dick, tu me fais la chatouille, voyons.Lise s’assied sur le lit, jambes écartées. Avec deux doigts, elle décalotte son clitoris, et écarte sa chatte.-Viens faire du bien à ta maitresse, ordonne-t-elle.Dick a été dressé pour ce genre d’activité. Au dire de Lise, son instinct de mâle est supérieur à l’homme dans se domaine. Un vrai expert -Mon chien, fouille bien ta maman, mors mon petit bouton, vas-y mon chéri, joue avec moi. Ha…ha…oui..oui, je joui.Dick, avec sa langue pointue, explore la chatte de Lise, lui arrachant des cris de plaisirs. Il lèche le bouton. Lise n’en peut plus. Elle se retourne, et offre sa croupe à son amant aux quatre pattes.Dick, son sexe entièrement sorti, monte sur le dos de Lise.Elle écarte sa chatte, et se fait prendre par son chien.Elle pousse un râle türkçe bahis de plaisir.-Mon amour, gémit-elle, bourre bien ta maitresse.Dick, tire la langue de bonheur. Il accélère ses va et vient dans le corps de Lise. C’est des cris de plaisirs qui sortent de sa bouche.-Oh putain, comme tu me baise, salaud, vas-y, régale moi.D’un coup, le chien couine, et se couche sur la moquette, entrainant Lise, toujours prise par la queue de Dick. Le chien est en phase d’éjaculation. Lise est obligée d’attendre qu’il est fini de se vider dans sa chatte.Au bout d’un moment, Dick se retire. La sortie est douloureuse.Mais tant pis, le reste était tellement bon.Dick se lèche la queue, et les testicules, puis, il s’approche et prend la chatte de sa maitresse à coup langue, comme s’il voulait la nettoyer.Lise s’abandonne, entièrement soumise. Elle le prend par le cou, et l’embrasse.-Mon chien, mon amant, comme tu me rend heureuse. Reposons nous maintenant.Vers dix sept heure, elle est réveillé par la truffe humide de son chien contre son petit trou.-A non, dit-elle, assez, il y a Jérémy qui va arriver. Vous aurez tout le temps de vous amusez. Mais pas comme l’autre fois ou tu lui avait mordu sa petite queue, d’accord?Dick jappe, comme s’il avait compris.A dix huit heure, Jérémy sonne à la porte.-Bonjour man, salut Dick. Oh, mais qui est là? Carole, ma cousine préférée.Jérémy est très jeune, à peine quinze ans, pas très costaud, pas très grand.-Je vais préparer le diner, dit Lise, pendant ce temps, installez le petit matelas dans ma chambre pour Jérémy.Les deux jeunes s’éclipsent, mais pour comploter.-Maman, je pourrai pas m’installer dans la chambre de Carole demande Jérémy, comme avant.-Allez tata, dis oui, on a tant de choses à se raconter, répond Carole. On aimerai s’amuser tout les deux.-Bon, comme vous voulez mes chéris, mais ne faite pas trop de bruit, d’accord? Ajoute Lise.Le repas terminé, tout le monde met la main à la patte pour débarrasser.Il est dix heure, les deux jeunes montent dans leur chambre.Lise regarde la télé, la tête de son chien posé sur ses cuisses. Elle est vêtue d’une courte chemise de nuit.Des rires et des cris proviennent de la chambre du haut.-Mais qu’est-ce-qu’il font, se dit-elle. A, on va monter calmer tout çà. Tu viens mon chien.Par la porte entre ouverte, Lise découvre le spectacle.Carole est assise sur le lit, Jérémy sur ses genoux, dos à elle. Elle lui tient ses jeunes testicules, et de l’autre main, elle lui tient sa queue,encore un peu petite.-Carole, tu es une salope, dit Jérémy, pourquoi tu me fais çà. Si ma mère arrive. Tu m’as décalotté en plus.-Ce serai bien si ta mère montait.On lui demanderai de jouer avec nous.Devant tant d’érotisme, Lise sent la chaleur envahie ses entrailles. Sa chatte devient Humide. Dick l’a senti.Il faufile son museau sous la chemise de nuit, et commence à lécher sa maitresse.-Salaud, murmure-t-elle, tu profites de mes faiblesses, hein? Arrête mon chien, il fat qu’on intervient.Lise fini de pousser la porte.-C’est pas fini, gronde-t-elle, qu’est-ce-que je vous ai dis -Mais maman, on ne fait rien de mal, dit Jérémy.-Tata, implore Carole, on s’amuse. Regarde son petit sifflet comme il devient raide. Viens jouer avec nous.Lise a remarqué que dessous les bourses de Jérémy, la chatte de Carole est totalement offerte.-Viens Dick, ils veulent qu’on participe.Dick est le premier en action. Il fourre son museau contre la chatte de Carole, et la pénètre avec sa langue, frottant le clitoris du bout de sa truffe.-Quel vicieux, gémit Carole, güvenilir bahis siteleri comme il me fouille. Tata, viens que je te caresse.Lise s’approche, jambes écartées, et pose sa chatte sur la bouche de sa nièce.-Vas-y, petite pute, ordonne Lise, bien le bouton. Bien. Tu vas passer une nuit comme tu n’as jamais passée. Avale ma mouille salope, allez, fais moi jouir.Dick est sorti du fourreau vaginal, et lèche les couilles de Jérémy, remontant jusqu’au gland, entièrement décalotté.-Oua, comme il me salive, soupire Jérémy. Que c’est bon.Vas-y, Dick, suce bien ton frère.Dick fait courir sa langue de la base des couilles jusqu’au bas du gland.-Maman, crie Jérémy, qu’est-ce-qu’il m’arrive, je vais jouir ha..ha.., le con, oui..ouiDes petits jets de sperme gicle du méat, et retombe sur le ventre de Jérémy. Dick avance son museau, et lèche la semence.-Ha, bordille, hurle Lise, tu sens que je viens, t’arrête pas ma chérie, oui, fais jouir ta tante, oui…oui.Lise ne peut retenir l’orgasme que lui provoque sa nièce.Elle inonde a bouche et le visage de Carole.Jérémy se met sur le côté, à genoux, prenant appuie sur ses mains. Lise en profite pour lui saisir ses testicules.-Mon fils, dit-elle, c’est la première fois que maman te tiens par tes petites noisettes, hein? Quel effet çà te fait. T’inquiète, tu es jeune, elles grossiront.-C’est bon maman, même si elles sont petites, dit Jérémy.Je pourrai mettre ma quéquette dans ta chatte après?-Aie..aie..Salaud, il me baise tante, regarde.Carole, à quatre pattes sur la moquette, se fait prendre par Dick. Le chien a posé se pattes avant sur les flancs de Carole. En gémissant, il commence ses va et viens.Carole est en larmes. Bien que la douleur s’estompe, elle a mal.-Tu veux que je lui dise d’arrêter? Demande Lise.-Oh non, ma tatie, il faut bien que je m’habitue.Lise tire son fils par les couilles, et approche sa queue vers la bouche ouverte de Carole-Taille une pipe a son petit sifflet, ordonne lise. Il ne sait pas ce que c’est encore. Je te caresse la clitoris pendant ce temps. Tu veux bien ma chérie?-Faites ce que vous voulez de moi, gémit Carole. J’ai trop envie. Et le chien, comme il me nique ce salaud. Quel mâle J’ai envie de le sucer après.D’un coup, Dick, toujours encré dans la chatte de Carole, se retourne, tête opposée à celle de Carole. Ils sont tous les deux culs à cul.-C’est quoi cette boule que j’ai dans la chatte, c’est bien gros, dit Carole en rejetant la queue de Jérémy.-Maman, là que c’était le meilleur.-Viens mon chéri, maman va te finir. Regarde ma langue mon trésor, c’est bon, hein? Ton petit bout est bien décalotté tu vas voir, maman va tout avaler. Elle va te vider tes petites couillettes. Donne-moi ton doigt.Elle saisit le majeur de Jérémy, et le positionne sur son bouton.-Fait le tourner, mon bébé, fait jouir maman, fait l’a crié petit salaud.Le fils et la mère jouissent en même ensemble, tandis que les râles de Carole sont de plus en plus forts -Haaaaaaaaaa,ouiiiiiiii, je jouiiiii.Dick éjacule puissamment dans la chatte de Carole. Celle-ci n’a pas bougé. Des gouttes de sueurs coulent sur son visage.-Quel amant, soupire Carole. J’aurai jamais cru jouir comme çà, oh mon dieu.Dick se retire. Carole se penche en avant, les fesses toujours en l’air. Dick se nettoie sa queue.-Allez, Jérémy, laissons-les. Viens dans ma chambre.Tu mettras ton petit oiseau dans la chatte de maman.A peine la porte refermée, un cri retentit dans la chambre.Lise ouvre. C’est Carole. Dick est en train de la prendre par le petit trou.-Tante, pleure Carole, tu crois qu’il va me mettre des coups de queues toute la nuit?.-J’en ai bien peur ma chérie, sourit Lise, tu me raconteras demain matin.Lise prend Jérémy par le bout de son sifflet, et l’entraîne vers sa chambre.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32